Tournée 2014 de l’Orchestre KJO

Avec Daniël Wayenberg (piano), Yana Boukoff (mezzo-soprano), Richard Chang (piano).

En néerlandais / in het Nederlands.

L’Orchestre Symphonique “Kennemer Jeugd Orkest” (KJO) de Haarlem, aux Pays-Bas, sous la direction de Matthijs Broers, donnera des concerts gratuites à Compiègne, Amiens et Anvers. Le KJO regroupe 60 musiciens, dont l’âge varie entre 14 et 24 ans. Il est un des meilleurs orchestres de jeunes des Pays-Bas. Chaque printemps, l’orchestre KJO entreprend une tournée de concerts à l’étranger avec plusieurs soirées musicales organisées sur place. Les concerts internationaux de l’orchestre KJO sont habituellement bien accueillis par un public enthousiaste.

Cliquez ici pour l’affiche du concert à Compiègne
Concert Gratuit à Compiègne

Samedi, 26 avril 2014, à 20h30

Église St. Jacques, Place Saint-Jacques, Compiègne

Programme

Die lustigen Weiber von Windsor: Ouverture – Otto NICOLAI
Lied an den Mond (Rusalka) – Antonín DVOŘÁK
O mio babbino caro (Gianni Schicchi) – Giacomo PUCCINI
Una voce poco fa (Il Barbiere di Siviglia) – Gioachino ROSSINI
Habanera (Carmen) – Georges BIZET
Pace, pace mio Dio! (La forza del destino) – Giuseppe VERDI
Piano concerto no. 2, C mineur op.18 – Sergeï RACHMANINOV

Cliquez ici pour l’affiche du concert à Amiens

Concert Gratuit à Amiens!

Dimanche, 27 avril 2014, à 16h30

Église Saint Roch, rue de l’Abbaye (coin Rue Allou), Amiens

Programme

Die lustigen Weiber von Windsor: Ouverture – Otto NICOLAI
Piano concerto no. 2, C mineur op.18 – Sergeï RACHMANINOV
Danses hongroises no. 1 et 5 – Johannes BRAHMS
Andante funèbre – Johan SVENDSEN
Carmen – Georges BIZET

Cliquez ici pour l’affiche du concert à Anvers.

Concert Gratuit à Anvers

Mercredi, 30 avril 2014, à 20h15

Église St. Andries, entrée Waaistraat 5, Anvers

Programme

Die lustigen Weiber von Windsor: Ouverture – Otto NICOLAI
Lied an den Mond (Rusalka) – Antonín DVOŘÁK
O mio babbino caro (Gianni Schicchi) – Giacomo PUCCINI
Una voce poco fa (Il Barbiere di Siviglia) – Gioachino ROSSINI
Habanera (Carmen) – Georges BIZET
Pace, pace mio Dio! (La forza del destino) – Giuseppe VERDI
Piano concerto no. 2, C mineur op.18 – Sergeï RACHMANINOV

Solistes

À Compiègne et Anvers

Daniël Wayenberg, pianiste
Né le 11 octobre 1929 à Paris, Daniel Wayenberg suit des cours d’harmonie et de piano avec Ary Verhaar aux Pays-Bas et à Paris avec Marguerite Long. Il a obtenu de Grand Prix de la Ville de Paris au concours international Marguerite Long-Jacques Thibaud en 1949. Wayenberg débute au Carnegie Hall à New-York en 1953 avec le New-York Philharmonic sous la direction de Dimitri Mitropoulos. Il effectue de nombreuses tournées aux Etats-Unis, au Canada, en Indonésie et en Europe. Il est l’invité des plus grands festivals internationaux et reçoit de multiples distinctions pour ses enregistrements d’œuvres de Brahms, Ravel, Gershwin, Rachmaninov, Strauss et Jolivet.
Daniel Wayenberg a joué sous la direction des chefs d’orchestre les plus prestigieux : Eugen Jochum, Karl Böhm, Jean Martinon, Rafael Kubelik, Georg Szell, Sir John Barbirolli, Georges Prêtre, Bernard Haitink, etc. Il enseigne le piano au Conservatoire de Rotterdam jusqu’en 1994. Comme compositeur, on lui doit une sonate pour piano et violon, un concerto pour trois pianos et orchestre et une symphonie pour grand orchestre. Il est chevalier dans l’ordre d’Orange Nassau et des Arts et Lettres.

Yana Boukoff, mezzo-soprano
Après des études de piano au côté de son père, la célèbre pianiste Yuri Boukoff, la mezzo-soprano Yana Boukoff, qui nait à Belgrade en 1977, intègre la Maîtrise de Radio-France dès son plus jeune âge sous la direction de Denis Dupays. Elle bénéficie d’études musicales des plus approfondies. Elle intègre ensuite la Maîtrise de Paris sou la direction de Patrick Marco en tant que soliste du jeune chœur, ce qui lui permet très vite d’être dirigée par les plus grands chefs : Ozawa, Inbal, Maazel, Janowsky, Dutoit, Prêtre, Mazur, Abado, Allemandi…
Yana Boukoff achève ensuite ses études en obtenant tout d’abord son prix de piano et de solfège au CNR de Paris puis son prix de chant au CNR de Rueil-Malmaison dans la Classe d’Elizabeth Vidal. Elle part se perfectionner régulièrement à Berlin dans la classe de Peter Gougalov ainsi qu’à Vienne à l’Academie de Musique dans la classe de Marguarita Lilova.
Yana Boukoff entame sa carrière de soliste lors de tournées internationales accompagnées par son grand-père. Dès lors, Yana Boukoff se spécialise dans l’interprétation de la musique de chambre, un très large répertoire de mélodies françaises et la musique espagnole, qu’elle affectionne particulièrement. Elle se produit régulièrement dans le monde entier dans le domaine de l’Opéra ainsi que de très nombreux oratorios. Yana Boukoff est régulièrement accompagnée par des partenaires de renommée mondiale tels que Daniel Wayenberg, Maciej Pikulski, Pascal Amoyel, David Bismuth, Jacqueline Bourges-Monoury, Chantal Stigliani, François Chaplin ainsi qu’Emmanuel Rossfelder à la guitare.

À Amiens

Richard Chang
Né en 1995 aux Pays-Bas, Richard Chang a passé son enfance en Chine où il a reçu ses premières leçons de piano à l’âge de 5 ans. Étant rentré aux Pays-Bas dans le but d’accélérer son parcours musical, il entame ses études à l’Académie Sweelinck du Conservatoire d’Amsterdam sous Marjes Benoist. En 2010, Richard gagne la compétition néerlandaise la plus prestigieuse pour jeunes pianistes décernée par la Young Pianist Foundation, ce qui lui vaut des invitations à jouer dans les villes principales du pays et en particulier au célèbre Concertgebouw à Amsterdam. En juin 2011, à l’âge de 16 ans, il est admis par exception au programme de licence du Conservatoire d’Amsterdam où il étudie avec Marcel Baudet.
Ayant obtenu en 2012 le premier prix dans la catégorie adultes de la phase régionale du Concours Princesse Christina du Conservatoire, Richard se représentera en avril 2012 dans une série de concerts avec orchestre. Il a également été invité par les organisateurs du ‘Festival des Canaux – Grachtenfestival‘ à donner un concert en août 2014.